En instance

Une idée des recueils en préparation...

Fil des billets

2010 août 1

La pays sans chemin

D'aucuns disent :
"La vérité est un pays sans chemin...
... mais le chemin est long pour y parvenir ! "

Non : c'est le cheminement qui est long
"le chemin" n'est au mieux qu'une construction rétrospective
( statistique ou personnelle)

... ...

(du recueil "Chemins", en construction)

2010 juil. 1

Pétrification

Il y a des jours où rien ne va
Je veux dire par là que rien ne se passe
et que rien ne passe
ni de bien ni de mal

Si je me regarde dans une glace
je suis de glace
ou plutôt de pierre
comme une statue laissée là
par dieu sait quel destin

Si je cherche à savoir qui je suis
ou simplement qui en moi peut bien chercher à savoir
je ne trouve pour me définir
qu'une pâte un peu blême sans son ni saveur
et manifestement en instance
de pétrification

Oh certes j'ai bien du servir à quelque chose
hier
jadis
quand je ne me souciais pas de savoir
qui était quoi
ou ce qui se passait
enfin quand ça tournait, quoi...

Mais aujourd'hui que ça ne tourne plus
que ça ne passe plus
qu'est-ce que je pourrais bien faire
de cette pâte solide
qui prétend encore s'appeler "moi" ???

... ...

(du recueil "Postures", en construction)

2010 juin 1

Le miroir...

Le miroir ne te renvoie pas des images
juste de la lumière

... ...

(du recueil "Suspensions", en construction)

2010 mai 1

Qui dira ?

Basho
Les mots sont des mensonges...
Pourquoi vouloir laisser des traces?

Mais qui dira
ce qu'un autre ne sait pas dire
qui dira ce que je ne dis pas ?

Du temps où je couvrais des feuilles et des feuilles
j'écrivais pour sortir quelque chose qui me pesait
Maintenant que j'ai femme amoureuse
enfants pleins de belle santé
ventre rond et la quarantaine
je n'ai plus qu'à dire la vanité de l'artiste qui regrette le temps
où il avait quelque chose à dire

Que reste-t-il quand zazen me corrode ?

Achetez-moi que je paraisse !
Ah, que je paresse...

... ...

(du recueil "zazen", en construction)

2010 avr. 1

Dilettante

Il y a des jours où la mort
surchargée de travail
néglige d'affuter sa faux
et salope son boulot

... ...

(du recueil : "Les bribes", en construction)

2010 mar. 1

Majorité

Autrefois, comme instrument de musique on ne connaissait que l'arc. Chacun sa corde, chacun sa note, et va que pour jouer quelque chose d'un peu mélodique il  fallait être un certain nombre, et jouer bien ensemble. D'où la notion d'harmonie.
Et puis un petit futé inventa la guitare à 6 cordes. Stupéfaction! Horreur!  Ce gars là était bien capable de casser le tissus social avec ses prétentions à faire le travail de six à lui tout seul ! On décida donc de lui couper les doigts, du moins ceux qui étaient en trop. Mais quels doigts lui laisser ? Certains pensèrent aux pouces, pour qu'il apprenne à dire : "pouce, je ne joue plus!". D'autres firent valoir que ce qu'il fallait qu'il apprît c'était justement à ne pas pousser...
Finalement, et dans un souci d'harmonie, par amour de l'équilibre, on décida de lui laisser le doigt du milieu, le majeur, pour qu'il puisse encore gratter la corde de l'arc et garder sa juste place au sein de la communauté.
Mais cet homme hélas était un révolté : non seulement il refusa désormais de jouer avec ses camarades, mais de son doigt rageur il inventa ce geste, devenu célèbre et qui signifie d'aller vous le mettre où vous savez...
Bien-sur, ce n'est peut-être qu'une légende, mais d'aucuns prétendent qu'il faut y voir l'origine de cette expression : devenir majeur.

... ...

(du recueil: "Historiettes", en construction)

2010 fév. 1

Je donnerais volontiers...

Je donnerais volontiers
Je donnerais tout mon passé
Je donnerais volontiers
Je donnerais tout ce que j'ai
Pour vivre, vivre, vivre
Vivre quelques instants
Pour vivre vivre, vivre
Comme je vis maintenant

... ...

(du recueil : "Chansonnettes", en construction)

2010 janv. 1

Ma chère chair...

Ma chère chair
tu me fais la vie chère
à vouloir te coucher partout

... ...

(du recueil "Pirouettes", en préparation)