Fracastal

|   ... par écrit   |  Jeux vocaux   |  Californie 2008  ,  2013   |  

Mot-clé - Microtonal

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 30 juillet 2012

Trèzimènophon

Voici le 3ème morceau que j'ai présenté au concours Microtonal organisé en 2010 par Jacques DUDON, (de l'Atelier d'Exploration Harmonique) et destiné à montrer les possibilités microtonales du sampler "Ethno2" de MOTU.

Comme les deux autres ( c'est ici ) , il a été composé sur le séquenceur modulaire "NODAL", avec la trame suivante :

nodal-trezimene.PNG

Fichier audio intégré

Les deux alignements du haut donnent le découpage rythmique : 13 à gauche, et 4 à droite (polyrythmie fractionnaire). A noter que les cercles en pointillés ne sont pas joués : il renvoient en début de ligne. Le découpage en 13 est juste un métronome, inaudible dans la pièce finale; et le découpage en 4 donne les claquements de mains qui apparaissent dans la seconde moitié du morceau.

Une autre percussion est donnée par un mix de "Fedounoum" et d"Aboriginal Perc-Shaker", joués par l'ensemble au triangle rouge, et qui suit le même tempo que le métronome, mais sur un cycle de 16 (ajout de 3 temps, créant une polyrythmie additive)

Les trois autres ensembles (jaune, bleu et vert) jouent du "Guinean Balafon", par groupes de trois notes, avec chacun son schéma rythmique...

Une surprenante possibilité de l'implémentation microtonale d'Ethno2 est que les gammes à 7 notes (ici "Nung-Phan2") sont montées sur les touches blanches d'un clavier classique, et répétées sur les touches noires, parfois octaviées, parfois décalées, ce qui fait qu'une transposition d'un ton ou d'un demi-ton donnera une mélodie parfois très différente, surtout lorsque la transposition fera que certaines notes ne seront pas jouées car hors-champ (Ethno2 respectant la tessiture des instruments)

Les 7 intervalles sont définis ainsi, par rapport au Do :

  • en rapports de nombres entiers (= rapports "harmoniques")
1/1    169/150   37/30   27/20   3/2   5/3   11/6    2/1
  • et en centièmes de demi-tons (division de l'octave en 1200 parties égales):
0    206,47   363,08   519,55   701,96   884,36   1049,36    1200

mardi 7 juin 2011

La voie de la levure

J'avais un ami brasseur de bière en Italie, qui avait installé de gros écouteurs sur ses cuves, pour aider la bière à fermenter, avec des musiques qu'il jugeait opportunes. Le son de la bière qui fermente est comme un vaste tourbillon. Je me suis dit que ceux issus du synthétiseur "LieviTao" (voir ici) étaient tout à fait adaptés à ce genre d'utilisation, et qu'on pouvait même créer des harmonies pour chaque bière en superposant plusieurs modules accordables entre eux, tant pour ce qui est des fréquences de base que des longueurs de cycles. C'est ainsi que l'idée m'est venue d'appeler ce synthé "LiéviTao", de "lievito" (mot italien pour "levure") et "Tao" (mot chinois désignant "la voie").

Comme la qualité sonore du cycle généré par chaque module se dégrade assez rapidement pour donner un ensemble un peu confus, j'ai d'abord pensé à faire revenir le cycle en arrière (ce qui est possible par un décalage négatif des fréquences entre elles)...
Mais non! ça ne marche pas parce que la dégradation provient d'une accumulation d'infimes erreurs dues aux limites de calculs des processeurs numériques (le nombre de chiffres après la virgule n'est jamais infini)...
Puis j'ai essayé de multiplier le premier cycle en faisant des copier-coller. Mais la dégradation est déjà trop importante à la fin du premier cycle pour que ces collages se fassent sans heurts...
Finalement j'ai isolé un demi-cycle (le premier, le plus précis), que j'ai copié-collé à sa suite après l'avoir retourné, obtenant une symétrie parfaite. C'est ce que j'ai fait pour chaque module, ici au nombre de 3, en implémentant aussi une fonction qui permet de choisir à quel moment du cycle (=phase) chacun démarre.
... Et puis j'ai ajouté quelques effets filtrants, pour le fun!

Voici donc ces compositions de l'automne 2006 , ou plutôt quelques extraits parce que leur durée ne dépend que du support utilisé pour les stocker. J'ajoute que les 3 cycles étant de longueurs différentes, ce qu'on entend ne se répète jamais. Sur le lecteur, la verticale du curseur donne la correspondance visuelle sur le sonogramme (Sonic Visualizer).


Aquariol

Les fréquences de base des trois modules sont: 87, 145 et 174 Hertz, ce qui correspond à des rapports de: 1/1  5/3 et 2/1 soit, en notes relatives: DoLa-15,6 cents,  et Do (+1 octave). Les durées de cycles sont calquées sur les fréquences, soit: 87, 145 et 174 secondes, avec des départs de cycles  (phases) à respectivement 1,2%  1,8%  et 2,4% de façon à éviter que les modules aient leur maximum d'intensité sonore en même temps.

aquariol.jpg

     Fichier audio intégré

Passionnément

Les fréquences de base des modules sont ici de 14587  et  51,8 Hertz, ce qui correspond à des rapports de: 1/1  3/5 et 5/14 soit, en notes relatives: DoLa-15,6 (-1 octave),  et Fa#-17,5 (-2 octaves). Les durées de cycles sont calquées sur les fréquences (mais inversées): 51,8 , 87 et 145 secondes, avec des départs de cycles (phases) à respectivement  0%,  60,4%  et 35,71%.

passionnement.jpg

    Fichier audio intégré

Marigot d'automne

Les fréquences y sont de 75   87,5  et 107,14 Hertz, ce qui correspond à des rapports de: 1/1  7/6 et 10/7 soit, en notes relatives: DoMib-33,1  et Fa#-17,5  avec des durées de cycles de 150   105  et  90 secondes, et des départs à 2,38%   2,05%   et  1,68% (des cycles correspondants)

marigot.jpg

     Fichier audio intégré

 

Mais ATTENTION: ces musiques doivent être écoutées au casque, et avec prudence !
Elles ne sont pas faites pour les humains, mais pour les levures !

 

samedi 14 mai 2011

LieviTao (mono)

Il y a 10 ans, pour bidouiller de la synthèse musicale sur ordinateur, il y avait bien le logiciel Max, mais il fallait un Mac!! Alors quand j'ai découvert "SynC Modular", un synthétiseur modulaire (déjà gratuit à l'époque et maintenant logiciel libre), j'ai pu enfin essayer deux constructions que j'avais en tête depuis quelques temps, basées sur le principe suivant: une différence entre 2 fréquences en produit une troisième, qui lorsqu'elle est audible est appelée "son différentiel"...

  1. Quels seraient donc les sons différentiels obtenus sur plusieurs générations ???  ...  Cette idée à donné "Jacob"
  2. Que se passerait-il si je superposais plusieurs dizaines de fréquences très proches les unes des autres ???  ...  Cette idée à donné "LieviTao"...

... Le créateur de SynC, Vadim Zavalishin, ayant rejoint Native Instrument pour y développer Reaktor, c'est finalement avec ce "nouveau" logiciel, très performant, que j'ai continué mes explorations...

Le module de base de "LieviTao" superpose 32 oscillateurs à signaux carrés, dont on peut faire varier l'écart de fréquence (cumulable d'un oscillateur à l'autre). Ce décalage génère un balayage cyclique des harmoniques constituant le signal (par suite du déphasage progressif des 32 signaux). Pour commodité, c'est la durée de ce cycle qui est modifiable (de 1 à 880 secondes). Modifiable aussi la fréquence globale des 32 oscillateurs, de 1 à 880 Hertz.

Voici, à droite, une image spectrale de ce cycle  par l' Audio Visualizer (de chez Nu Gen). Sur cette image, le balayage se fait de gauche à droite (ici sur 8 secondes), les zones rouges correspondant au maximum de volume. On voit très bien, de bas en haut, comment les harmoniques (uniquement impaires, puisqu'il s'agit d'un signal carré) se répartissent dans le cycle: 1 fois pour H1, 3 fois pour H3, 5 fois pour H5, 7 fois pour H7... etc...

Le résultat sonore est fascinant!... tout autant que sa transcription graphique (sonogramme) réalisée ci-dessous avec l'excellent logiciel libre d'analyse spectrale: "Sonic Visualizer" (de l'université Queen Mary, de Londres). Dans cet exemple, le cycle est de 128 secondes, et la fréquence de base de 64 Hz  (le décalage cumulable est alors de 7,8 millièmes de Hz). Sur l'image, le temps se déroule de gauche à droite, exactement à la verticale du curseur, et les harmoniques (= les multiples impairs de 64) de bas en haut (des graves aux aigües)...

monog_64-128.jpg

 Fichier audio intégré               

( Le curseur suit la représentation graphique du son dans le temps )

Voici quelques portions visuelles détaillées du même cycle (cliquer pour agrandir)

                                1/2                                                         1/4                                                        1/8
sonog_demi_64-128.jpg  sonog_detail_64-512.jpg 

On peut dire que la nature fractale du son saute aux yeux (mais à l'oreille aussi, en écoutant bien!)

mardi 3 mai 2011

OnZeRoadeGame

Morceau joué avec "Ethno2", présenté avec 2 autres ( ici ) au concours Microtonal organisé en 2010 par Jacques DUDON, (de l'Atelier d'Exploration Harmonique) qui a implémenté les gammes microtonales sur ce sampler.

Fichier vidéo intégré

Pour la composition, rien n'est joué directement: j'utilise le séquenceur modulaire "NODAL", avec la trame suivante:

Les triangles sont des instruments, les nodules des notes (qui changent selon des suites programmées). Les trajets entre les nodules représentent le temps passé entre chacun. Ici, les temps sont identiques pour chaque circuit: les cycles sont donc de longueurs différentes, créant une polyrythmie "additive", d'autant plus complexe que certains nodules peuvent diriger le flux dans telle ou telle direction (de façon aléatoire ou répétitive).
Le triangle orange joue la basse, le vert et le bleu s'occupent des percussions, et le violet des différentes sanza. Les données MIDI ont d'abord été enregistrées sur un multipiste qui les répartit sur les instruments. La ligne mélodique des sanzas est toujours la même, et les variations ne proviennent que de transpositions et de changements d'instruments.  

La gamme microtonale utilisée est "Sapaan" (Asie du Sud-Est) :
  • c'est une gamme heptatonique (sept tons par octave).
  • Les touches noires du clavier sont équivalentes à la touche blanche immédiatement précédente.
  • Les 7 intervalles sont définis ainsi, par rapport au Do, et en centièmes de demi-tons (division de l'octave en 1200 parties  égales):
0    201,34    359,95    520,98    680,02    879,74    1038,84    1200

Cette particularité d'avoir les touches noires équivalentes aux touches blanches, ajoutée aux différences de tessiture selon les instruments (certaines notes jouées peuvent ne rien donner !) permet de produire de grandes variations mélodiques pour une trame pourtant identique.

Cette composition n'a pour autant rien d'extrême oriental, pas plus que les instruments utilisés:
Les instruments sont: Acoustic Bass 1 vib, Congolese Sanza 10 plates, Congolese Sanza 10 plates -o, Congolese Sanza 5 plates -o,  Congolese Sanza 1-o, Lydean Sanza -o, Clogs, Tenor Drum...

Du pur métissage !!!

dimanche 3 avril 2011

Saudade Mi KoraSound

Cette musique, jouée sur "Ethno2", a été présentée, avec 2 autres ( ils sont ici ), au concours microtonal dédié à ce sampler, et organisé par Jacques DUDON de l'Atelier d'Exploration Harmonique

Fichier vidéo intégré

Pour la composer, j'ai utilisé un étonnant petit logiciel appelé "NODAL", qui fonctionne à l'écran comme une grille quadrillée sur laquelle on dispose des "nodules" reliés entre eux par des flèches. Chaque nodule est en fait un déclencheur de notes, déterminées en hauteur et intensité par une liste spécifique à chaque nodule.
Ce qui est extraordinaire avec Nodal, c'est qu'une fois un circuit (ou cycle) établi sur une grille, on peut changer l'échelle de la grille et déposer un autre circuit, qui viendra se superposer au premier selon un rapport numérique librement déterminable, permettant ainsi une polyrythmie for complexe.

Voici une image du "réseau" utilisé pour ce morceau ( le patch Nodal est téléchargeable ici ) :

Les nodules en pointillés ne sont pas joués, et lorsqu'on arrive en bout de ligne le circuit redémarre instantanément au début. On a donc 9 cycles superposés, basés sur une division régulière en 3, 5, 7, 9, 10, 11, 13, 15 et 45 segments d'une même longueur donc d'un même temps (ici égal à 14 secondes) , créant de fait une polyrythmie "fractionnelle"

Chaque ligne gère un instrument (les triangles) qui ne jouent chacuns que de 1 à 4 notes sous forme de code midi, qui après enregistrement sur 9 pistes différentes à été légèrement remanié (silences, variations d'intensité...) puis réparti sur 3 "instruments" différents (échantillonnés dans Ethno2):    Kora 1,  Cabassa  et  Shaker 1,  accordés sur la gamme microtonale: "Flamenca", dont voici les intervalles exprimés en centièmes de demi/ton (= division de l'octave en 1200 parties égales):

0    77,45    189, 18    294,13    393,09    498,04    585,65    690,60    779,40    891,13    996,09    186,31    1200

 

- page 1 de 2