|   ... par écrit   |  Fracastal   |  Jeux vocaux   |   Californie 2013   |  

2 - Le pays

Il y a d'abord la côte du vaste océan (dit "Pacifique"), avec sa houle à surfeurs, ses requins, ses courants froids, ses migrations de baleines, ses phoques sortant yeux et moustaches hors de l'eau pour voir ce qui se passe dans le coin, ses mille organismes tous plus géants les uns que les autres, et surtout ses abrupts de roches très dures, généralement volcaniques, fortement malmenées par les mouvements convulsifs de la croûte terrestre.

En effet la plus grande partie de cette côte longe la grande faille de San Andréas, l'une des zones les plus agitées de la planête. Ici on vit avec les tremblements de terre qui font pas mal de dégats à peu près tous les vingt ans (comme la rupture du pont entre Oakland et San-Francisco le 17 octobre 1989). "Vivre avec" ça veut dire par exemple prévoir un réseau de communications hors zone, car une des conséquences des tremblements de terre est la rupture des liens physiques (gaz, électricité, routes, relais hertziens...). Il faut demander à une personne lointaine de pouvoir servir de relais en cas de séisme grave. Prévoir aussi des modalités d'évacuation, comme dans le métro de San Francisco, et s'entraîner de temps en temps (ce que bien-sûr on a tendance à oublier!)... ( Photos du tremblement de 1989: à partir d' ici )

Il faut aussi construire en bois, le plus possible: toutes les maisons sont en bois, même recouvertes de crépi!

  

Est-ce par cette ambiance permanente de convulsions terrestres que la Californie est un monde de l'extrême? Montagnes de plus de 4400m voisines de dépressions à -86m... Pays chargés de légendes continuant à se construire, comme celles du mont Shasta, volcan de 4317 mètres, couvert de neiges et de glacier, encore actif (la dernière éruption date de 1786), au nord de la grande vallée centrale. Perçu de tous temps comme une montagne sacrée, ce formidable volcan sert encore de demeure, tant aux anciens dieux amérindiens, qu'aux descendant du mythique continent Mu, voire même aux Anges, Extra-terrestres et autres Maîtres chargés de lumineuses missions sur notre planète en péril...

Pour plus d'informations, suivre les liens suivants:
les légendes du mont Shasta
Les photos de Kevin Lahey
Mount Shasta Companion ( en anglais, mais très fourni )

En aval de ces puissantes poussées montagneuses et volcaniques, sont également apparus de grands ravinements, visibles dans les "bad-lands" désertiques, terres instables et sèches où aucune plante n'a l'opportunité de s'accrocher (comme ci-dessous, dans le désert d'Anza-Borrego)

       

Extrêmes aussi les différences de climat, sur un territoire plus petit que la France (les 2/3): pluies et brouillards du nord-ouest, neiges éternelles des sommets, déserts du sud et du sud-est; avec toute la diversité végétale que cela produit: exubérance des forêts aux gigantesques Red-Woods, prolifération des cactus en zones arides, vignobles et vergers en coteaux à l'intérieur des terres proches de la côte nord, orangeraies plus au sud, immenses champs cultivés de la plaine centrale réputée zone la plus polluée des états-unis... pour ne citer que ce qui saute aux yeux!

   

Extrème enfin l'histoire récente de ce pays qui ne comptait pas même 100 000 habitants aux alentours de l'année 1840: amérindiens (qu'ici on nomme plutôt "natives") déja fortement décimés par l'occupation espagnole (militaire, civile et religieuse) venue du Mexique et organisée en missions sur certains points de la côte; et puis quelques comptoirs russes et américains pour le commerce des fourrures et autres denrées commercialisables. Les américains n'étaient alors qu'une petite centaine en Californie. Mais à partir des années 40 se développent les prémisses de la "conquête de l'ouest", idéologie d'expansion de l'union d'un océan à l'autre. Le gouvernement américain fait plusieurs propositions au Mexique pour acquérir la Californie: refus catégorique, et d'aucuns pensent que c'est la cause majeure de la guerre americano-mexicaine de 1847 qui aboutit à un traité cédant aux états-unis (contre finance) la Californie et 7 autres états. Juste à temps: survenue 9 jours avant la signature de ce traité, la découverte d'or sur les rives de l'American River (affluent du fleuve Sacramento qui débouche dans la baie de San Francisco) allait précipiter la conquête de l'ouest: quelques 200 000 colons (essentiellement mâles) déferlent sur la région, ne reculant devant aucune appropriation: en 10 ans tous les majestueux et millénaires arbres géants des alentours de la baie sont abattus et les terres, louées aux grands propriétaires mexicains, tout simplement revendues en parcelles. Enfin, en 1850, une constitution est écrite, qui dans la pratique revient à intégrer la Californie aux états-Unis. Les propriétaires mexicains préalablement lésés n'ont alors d'autre solution que de brader leurs terres pour payer les frais de procès! Et puis l'affux continua, et continue encore... Sans doute est-ce pour cette liberté de l'extrême que j'aime ce pays, malgrès le vertige qu'il peut donner parfois, jusqu'à la nausée...