|   ... par écrit   |  Fracastal   |  Jeux vocaux   |   Californie 2008   |  

4- Mendocino

( Cliquer sur une photo permet de l'agrandir...
F11 donne un affichage pleine-page...)

Mendocino est une bourgade née au milieu du 19ème siècle, à l'époque où la ruée vers l'or peuplait la Californie, développant un large commerce de bois destinés à la construction. En effet, sur une fine bande côtière poussait de grands arbres millénaires (les Redwoods) aujourd'hui quasiment disparus . Ceux qu'on trouve encore maintenant, n'ont en effet, malgré leur taille imposante (20 à 30 mètres de haut), pas plus de 150 ans.

L’exubérance végétale de la bande côtière est due à l'humidité venant de l'océan, qui forme de très fréquentes nappes de brouillard.

P1030274.JPG          P1030275.JPG

S'il y eut beaucoup de ces bourgades forestières dans la seconde moitié du 19ème siècle, elles déclinèrent aussi vite qu'apparues, avec la disparition des Redwoods géants, et ce jusque dans les années 40. À partir des années 50, les différents mouvements de la contre-culture (dont certains prônaient le retour à la terre) les firent se repeupler, particulièrement dans les comtés de Mendocino, Humboldt et Trinity...
Mendocino a profité de sa proximité avec la baie de San Francisco (250km), berceau du mouvement hippie des années 60-70, pour développer des activités culturelles et touristiques. Malgré son faible peuplement (moins de 1000 habitants), on y trouve une highschool de 200 élèves (équivalent de nos collèges+lycées) ainsi que de nombreuses boutiques d'art et d'artisanat, sans oublier les commerces de produits bio.

P1030302.JPG P1030316.JPG  P1030303.JPG  

P1030333.jpg... Sans oublier non plus les « dispensaires », sorte de « cofee-shop » à l'américaine, où l'on peut se fournir ou consommer sur place des produits locaux à base de cannabis, à condition cependant d'avoir une ordonnance médicale. Une trentaine d'états américains ont en effet légalisé cette consommation médicale.
Mais la culture du cannabis n'est pour autant autorisée (avec des limites quantitatives) que dans certains comtés (dont celui de Mendocino), et ce à l'encontre de la législation fédérale. Ces différences de lois entre plusieurs administrations créent un flou si peu artistique, qu'on pourrait plutôt le qualifier « d'eaux-troubles », car il semblerait que 60 à 95 % des économies de ces 3 comtés (le triangle d'émeraude) soient basés sur la culture du cannabis...
Rien d'étonnant à ce que sa légalisation soit une des revendications qu'on trouve sur les autocollants disponibles dans les boutiques de Mendocino... parmi beaucoup d'autres relevant de cette contre-culture des années 60-70.

Autocollants.jpg